NORD
OUEST
SUD
EST
HAUTS PLATEAUX
ILES
 

l'est de madagascar


la côte est de madagascar représente le cliché typique d'un pays sub-tropical. si l'île de madagascar aurait été plus petite, la côte est représenterait tout ce dont l'on pourra imaginer d'une île, plages de sable bordées de palmiers, de filaos et de cocotiers, les côtes rocheuses sur lesquelles les vagues déferlent, se libérant de l'énergie qui leur est transmise par l'océan indien, la mer turquoise, les barrières de corail avec sa panoplie de faune et de flore marines que seule la constance d'une température au dessus de 20° c peut en assurer la survie, les criques, abris naturels contre les intempéries, l'abondance de sources d'eau douce, de rivières et de fleuves lesquels ont été favorablement exploités par les pirates dans un passé pas lointain. en plus de ce cliché d'île des tropiques, la côte est de l'île continent madagascar est le berceau d'une forêt tropicale humide qui longe la côte est en une bande qui s'étend du nord au sud laquelle est responsable d'une pluviométrie et d'une humidité élevées et permanentes. la forêt tropicale de l'est de madagascar est comparable à la forêt amazonienne, riche en plantes épiphytes, en orchidées, en lianes, en grands arbres dont le bois précieux tel le palissandre, le bois de rose etc... dont la cime culmine à 30 m, une source naturelle mais combien fragile d'essences médicinales et industrielles, au sous-bois qui regorge de palmiers, de fougères dont des espèces arborescentes, mais surtout, la forêt tropicale est l'habitat naturel d'une faune de mammifères dont les lémuriens et le fameux fosa, cryptoproca ferox, de reptiles dont les caméléons qui présentent formes, couleurs et tailles variables, d'oiseaux multicolores et des milliers d'espèces d'insectes le tout inconnu nul part ailleurs. une forêt tropicale vivante qui résonne nuit et jour des chants d'oiseaux, d'appels et de cris d'animaux et de bourdonnements de milliers d'insectes.
le climat tropical fait de la côte est de madagascar une des régions agricoles les plus riches permettant la riziculture de montagne, la riziculture inondée et irriguée, les plantations de fruits exotiques tels la banane, le litchi, l'anone, le fruit à pain, le corossol... et naturellement les épices dont la vanille, le girofle, la cannelle, le poivre, les baies roses, le gingembre...

les attraits de la côte est :

les plages de sable de fort dauphin, de vangaindrano, de manakara et de mananjary, de akanin'ny nofy, de foulpointe, de manompana, de antanambe, de mananara nord, de maroantsetra, de sambava et d'antalaha, la magie du canal des pangalanes, ses innombrables lacs artificiels et naturels, les pêcheurs qui chaque jours bravent l'océan indomptable dans de frêles embarcations creusées dans un tronc d'arbre, dépourvues de balanciers sur cette côte est, le parc national analamazaotra-mantadia, le parc national de mananara, les réserves palmarium et ivoloina, le parc national masoala..., les îles de sainte marie, de nosy satrana et de nosy mangabe toutes aussi belles pour le balnéaire comme pour la plongée et l'apnée et naturellement l'observation des baleines à bosse megaptera noveangliaea.

la côte est de madagascar, une richesse culturelle et naturelle irremplaçable.
TEXT ON/OFF